Andy Hecht, Entreprise ADL

Tubage ou gainage des conduits de fumées dans les Vosges (88) et en Meurthe-et-Moselle (54)

Dans un projet de rénovation, vous pouvez exploiter un conduit maçonné traditionnel et l’adapter à un nouvel appareil de chauffage. Pour cela, rien de plus simple. Il suffit d’insérer une gaine en inox qui sécurisera l’installation. Encore faut-il bien choisir le tube, et bien l’installer.

Pourquoi tuber ?

Parce que c’est plus efficace

Tuber son installation optimise la performance des appareils de chauffage. Un tube adapté au conduit et à l’appareil permet d’évacuer les fumées rapidement. Cela favorise le tirage et donc la combustion.

Parce que c’est plus sûr

Tuber un conduit maçonné est aussi une question de sécurité. Cela prévient les intoxications au monoxyde de carbone car il garantit l’étanchéité du conduit de fumée dans son ensemble. Un ancien conduit maçonné peut être fêlé ou fissuré. Avec un bon tubage, les gaz ne migrent pas dans la maçonnerie, ni ne se propagent dans l’habitation. Votre maison reste sûre.

Parce que c’est obligatoire, et c’est du bon sens

Le gainage des conduits de fumée est obligatoire pour l’installation des poêles à granulés (pellets), des poêles à bois ou des inserts. 

Comment tuber un conduit de cheminée

Pour un tubage efficace, il faut commencer par étudier le conduit d’origine. Ce n’est qu’ensuite, que l’on peut déterminer la nature du tube à employer et l’installation à mettre en oeuvre. Quand un conduit de cheminée est trop abîmé, il est parfois nécessaire de tuber par l’extérieur.

Un bon nettoyage du conduit de fumée

Celui-ci doit faire l’objet d’un ramonage et d’un débistrage avant tout. Nous examinons ensuite les éventuelles fragilités afin de confirmer que le conduit est propre à accueillir un conduit en inox. La cheminée doit être solide et fiable. Les briques et maçonneries ne doivent pas être détériorées. Si cela était le cas, nous assurerions les réparations qui s’imposent ou, dans le cas d’un conduit trop endommagé, nous procéderions à un tubage par l’extérieur.

Un examen approfondi de l’ancien conduit 

Quand il s’agit de rénover une cheminée, il faut être vigilant. Car la cheminée se trouve généralement dans un mur porteur. Parfois, les conduits sont tellement endommagés qu’ils deviennent impropres à accueillir toutes nouvelles installations. Des solutions existent malgré tout. Avant toute chose, il faut connaître exactement l’état d’usure de la cheminée. C’est là qu’entrent en jeu l’inspection vidéo et le test fumigène. Ces outils permettent de trouver les solutions adaptées à votre situation. Parfois, il suffit de réparer la maçonnerie. Parfois, le conduit originel demeure inexploitable. Dans ce second cas, il est toujours possible de tuber par l’extérieur. En tout état de cause, casser la cheminée devrait toujours être une exception à ne pas prendre à la légère.

Quelques travaux de maçonnerie

Le tubage d’un conduit nécessite parfois de réaliser quelques travaux de maçonnerie. Il faut percer et reboucher proprement les conduits.

La fixation du tubage

Il existe différents types de tubage. 

  • Le tubage flexible pour les conduits maçonnés en bon état
  • Le tubage rigide, à privilégier pour sa solidité
  • Les tubages flexibles et rigides à double paroi pour une meilleure isolation thermique.,

Un bon tubage devrait toujours être droit. Mais il arrive qu’il faille installer des coudes. Dans ce cas, ils doivent être installés dans les règles de l’art pour que les fumées puissent être évacuées facilement. Une fois les colliers de fixation en place, il n’y a plus qu’à s’assurer de la bonne étanchéité du dispositif, avec la pose des éléments de zinguerie comme les chapeaux de cheminée.

Le test d’étanchéité

Une fois les travaux de tubage terminés, j’effectue un test d’étanchéité pour certifier la qualité de l’installation.

Ramonage et entretien

Une fois votre équipement en place, il faut l’entretenir et le faire ramoner tous les ans. Tous les trois ans, il faut réaliser des tests d’étanchéité.